Le développement de bébé, semaine par semaine

Expédition de survie

Mais avant ça, il y a les premiers mois – pour ne pas dire années – de votre expédition de survie dans Bébéland. Découvrez ci-dessous ce que vous pouvez attendre du bébé moyen. Mais votre bébé n’est pas ‘moyen’, évidemment, et certaines choses se feront donc tantôt un peu plus tôt, tantôt un peu plus tard.

Semaine 1

Pendant la 1ère semaine, nous allons certainement

  • Dormir et manger, dormir et manger. Et puis – histoire de varier les plaisirs – manger et dormir, manger et dormir. Tout ça est évidemment très important, mais aussi un petit peu prévisible et – avouons-le – pas très excitant. Sauf pour Bébé, bien sûr.

Nous sommes capables de :

  • Nous concentrer sur des objets distants de 25-30 cm – soit à peu près jusqu’au visage de maman quand elle nous allaite.
  • Vous donner de petits coups de tête quand nous reposons confortablement contre votre épaule.
  • Nous accrocher instinctivement si vous nous déposez rapidement ou nous déplacez brusquement – ce qui n’est d’ailleurs pas conseillé.

Semaine 2

Vers la 2e semaine

  • Nous pouvons déjà reconnaître votre voix, mais n’avons toujours pas la moindre idée de ce que vous dites.
  • Nous nous endormons probablement si vous nous bercez doucement. Ah, si la vie était si simple.
  • Nous pouvons suivre un objet dans un petit arc dans notre champ de vision, surtout si c’est un mamelon.
  • Nous prenons environ 200 g par semaine, à vos frais. Vous feriez bien de vous y faire !

Semaine 3

Vers la 3e semaine

  • Nous étudions attentivement votre visage quand vous nous tenez dans les bras, surtout quand vous riez. Ou quand vous faites des grimaces ou tirez la langue. Les bébés ne connaissent vraiment pas la différence.
  • Nous aimons peut-être déjà regarder un mobile en mouvement (évidemment !) placé à 25 cm environ.
  • Nous pouvons nous mettre dans tous nos états à force de passer de bras en bras, surtout s’il n’y a pas de mamelon à l’horizon.

Semaine 4

Vers la 4e semaine

  • Nous sommes déjà capables de soulever un peu la tête quand nous sommes couchés sur le ventre, mais : « Toi, là-bas, à plat ventre et vingt pompes, maintenant ! » ne produira encore que peu d’effet.
  • Nous commençons à prendre des habitudes alimentaires et dormons plus longtemps. Malheureusement, nous voulons manger à toute heure du jour et – surtout – de la nuit.
  • Nous écoutons peut-être déjà votre voix d’un air très intéressé mais ne savons toujours pas de quoi vous parlez.
  • Nous pouvons suivre un objet dans un arc latéral relativement important, de même qu’en haut et en bas de notre champ de vision, surtout s’il s’agit d’un mamelon, même le vôtre. Essayez un nounours pour qu’on soit moins perdus.
  • Nous pouvons soulever notre tête pendant quelques secondes quand nous reposons confortablement contre votre épaule, avant d’essayer de vous mettre au tapis avec quelques coups de tête contre votre oreille.
  • Nous sommes parfois bien embêtés par les coliques. Nous pleurons alors sans cesse, nous mettons dans tous nos états et devenons tout rouges, mais il faut dire que c’est loin d’être agréable. Votre médecin prescrira sans doute quelque chose, pas pour vous, pour nous. Vous trouverez plus d’infos dans la rubrique sur les pleurs.

Semaine 5

Vers la 5e semaine

  • Nous sommes probablement déjà capables de retrouver tout seuls à tâtons notre main en nous servant de l’autre, sans avoir recours au TomTom.
  • Il nous arrive de trouver le visage humain plus intéressant que d’autres objets, mais tout dépend bien sûr de l’intérêt de ce visage par rapport à tout le reste.
  • Nous vous sourions peut-être déjà. Surtout si nous voulons vous laisser dans l’illusion que tout va bien juste avant de remettre ce dernier biberon sur votre T-shirt.
  • Il pourrait déjà nous arriver de rire, mais seulement si c’est vraiment très drôle. Vos blagues nous échappent encore à notre âge.
  • Nous poussons peut-être déjà des petits « Ooh » et « Ahh », surtout quand un mamelon est signalé.

Semaine 6

Vers la 6e semaine

  • Nous scrutons peut-être déjà notre environnement immédiat à la recherche de choses intéressantes, comme des chaussures (filles) ou la télécommande (garçons).
  • Notre routine quotidienne est peut-être légèrement plus prévisible qu’avant (tout comme ce lange de 7 heures du matin est presque à coup sûr répugnant).
  • Nous pouvons peut-être déjà soulever notre tête pendant quelques minutes quand nous reposons confortablement contre votre épaule, sans vous donner de coups de tête – à moins bien sûr que vous ne l’ayez vraiment mérité.
  • Nous avons peut-être déjà ri quelques fois (mais c’est que nous avions certainement besoin de quelque chose).
  • Nous dormons peut-être déjà plus longtemps d’une traite – même la nuit, si vous avez vraiment beaucoup de chance.

Semaine 7

Vers la 7e semaine

  • Nous découvrons probablement à quel point nos mains sont intéressantes, à quoi elles sont rattachées et avec quelles autres parties de notre corps nous pouvons aussi jouer.
  • Nous vous rendons peut-être déjà votre (sou)rire (car nous avons compris entre-temps que c’est le meilleur moyen d’arriver à nos fins).
  • Nous sommes probablement déjà en mesure de suivre du regard des objets en mouvement.
  • Nous pourrions probablement déjà éclater de rire si c’est vraiment très drôle (mais ne soyez pas trop subtil).

Semaine 8

Vers la 8e semaine

  • Nous commençons à étudier de nouveaux objets, surtout ceux au motif particulier (comme ce T-shirt que tu as reçu de belle-maman – « Je n’arrive pas à croire que tu portes un truc pareil. »).
  • Nous commençons incontestablement à babiller et roucouler, ne serait-ce que pour amadouer tous ces visiteurs.
  • Nous produisons peut-être déjà des tas de petits bruits en réponse à vos questions – pas encore de véritables mots, bien sûr, mais quand même déjà une ébauche de conversation.
  • Les muscles de notre nuque sont peut-être déjà assez forts pour que nous tenions la tête droite, sans votre épaule.
  • Nous nous intéressons peut-être déjà aux dessins simples et très colorés, comme dans ‘Les couleurs des clubs : mon premier livre’ (il n’est jamais trop tôt pour commencer).

Semaine 9

Vers la 9e semaine

  • Nous sommes déjà capables de taper de côté sur un jouet (ou sur le chat, quand vous ne regardez pas).
  • Nous sommes peut-être déjà capables de rouler sur le dos.
  • Nous aimons jouer avec des mobiles et des tables d’activités – du moment que nous pouvons attraper et chipoter (attention à la cannette de bière, donc).
  • Nous pouvons déjà essayer de nous tenir debout (elle est bonne, hein !). Enfin les choses sérieuses !

Semaine 10

Vers la 10e semaine

  • Nous semblons être continuellement en mouvement quand nous sommes éveillés – allez, on fait des moulinets avec les bras et les jambes ! Youhouou !
  • Nous commençons tout doucement à hurler d’excitation et de plaisir ! Youhouou !
  • Nous sommes peut-être déjà capables de tourner la tête à 90 ° pour voir ce qu’il y a à la TV.
  • Nous pouvons déjà étendre le bras vers un truc qui nous fait vraiment envie. Eh oui, ça veut dire faites gaffe !

Semaine 11

Vers la 11e semaine

  • Nous sommes peut-être déjà fascinés par la différence entre le noir et le blanc (même si ça ne nous sert à rien pour jouer au snooker et que la couleur, c’est tellement mieux).
  • Nous rions peut-être déjà à gorge déployée et sourions parfois sans raison. Inquiétant, hein ? Mon bébé ne serait-il pas en train de se payer ma tête ?
  • Nous vous tenons à l’œil quand vous traversez la pièce, surtout si votre comportement est suspect.
  • Nous découvrons le plaisir d’émettre ces ‘hprrr’ soufflants – surtout contre le chat, qui ne voit pas ce qu’il y a de drôle.

Semaine 12

Vers la 12e semaine

  • Nous faisons peut-être déjà quelques pompes.
  • Nous pouvons probablement déjà rouler du dos sur le flanc.
  • Pédaler dans l’air est notre nouveau hobby.
  • Nous sommes clairement prêts pour cet abonnement de fitness.

Semaine 13

Vers la 13e semaine

  • Nous commençons tout doucement à voir les choses en perspective (Non, ce n’est pas ce que vous croyez – ça, ça ne viendra qu’après mon adolescence). Je veux dire littéralement : nous commençons à pouvoir dire si une chose se trouve sous notre nez ou à l’autre bout de la pièce.
  • Nous tenons probablement nos épaules – et notre tête et notre cou – droits. Mais c’est encore un peu tôt pour le « Tiens-toi droit à table ! ».
  • Nous sommes capables de rire, de bavarder, de gigoter les pieds et d’agiter les mains en même temps. Allez, fais un peu comme moi !
  • Nous n’entrons décidément plus dans ces vêtements premier âge et avons sans doute besoin d’un siège auto plus grand et peut-être aussi d’une plus grande poussette.

Semaine 14-16

Vers la 14e-16e semaine

  • Nous commençons sans doute à papoter avec vous – sans utiliser de vrais mots évidemment, mais vous savez néanmoins que nous parlons de choses extrêmement importantes.
  • Il nous arrive de pleurer quand nous vous perdons de vue (elle est où, la bouffe ?)
  • Nous vous accordons notre plus grand et plus beau sourire. Et vous oubliez instantanément toutes ces nuits sans sommeil.
  • Nous pouvons être totalement alertes et éveillés à un moment donné de la journée (ou au milieu de la nuit).

Mois  5-6

Vers le 5e-6e mois

  • Nous rions de vos grimaces (ou simplement de vous, bien sûr).
  • Nous levons peut-être déjà les bras en l’air quand nous voulons être pris dans les bras.
  • Nous éclaboussons tout autour de nous dans la baignoire, surtout si vous dites qu’on ne peut pas.
  • Nous écoutons peut-être déjà ce que vous dites en essayant d’imiter les mots – attention, donc.
  • Nous pouvons peut-être déjà nous asseoir avec un petit coup de main. Oui, avec moins d’aide même que vous pour vous tenir droit à cette dernière soirée.

Qu’en pensez-vous ?





× six = 12